Formation des salarié
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC

41 années d’existence, de promotion, de sensibilisation et de défense des professions de la filière canine et féline. Les métiers du chien et du chat nécessitent des compétences associées au plaisir de travailler avec les animaux. Notre représentativité permet au SNPCC de participer au Dialogue Social et ainsi échanger avec les Partenaires Sociaux dans les différentes commissions liant les chefs d’entreprise et leurs salarié(e)s.

Formation des salarié(e)s – Règles de prise en charge 2021

Formation des salarié(e)s – Règles de prise en charge 2021. Les règles de prise en charge 2021 pour la branche fleuristes, vente et services aux animaux familiers ont été validées par le Conseil d’Administration de l’OPCO EP du 18 décembre dernier.

Pour avoir des informations complètes, contactez Agnès sur agnes.gillet(arobase)snpcc.com

Pour les entreprises de moins de 50 salarié(e)s, vous pouvez utiliser le plan de développement des compétences.

Le plan de développement des compétences remplace le plan de formation depuis le 1er janvier 2019. Elaboré au regard des objectifs de votre entreprise, le plan vise à assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail, veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi – au regard notamment de l’évolution des métiers, des technologies et des organisations – et proposer des formations qui participent au développement de leurs compétences.

Les salarié(e)s en CDD et CDI sont éligibles et les actions peuvent être réalisées via un organisme de formation externe déclarés.

Toute modalité pédagogique ouvre droit à un financement : Présentiel, FOAD, Blended learning, MOOC, AFEST

Les frais annexes sont également pris en charge : hébergement Ile-de-France : 115 € / nuitée, pour le reste de la France : 85 € / nuitée, déplacements :  0,25€/km, déjeuner : 15€

L’OPCO EP finance également le recrutement de jeunes en contrat de professionnalisation, en contrat d’apprentissage.

Contrat de professionnalisation :

Le document détail les publics (généralement jeunes de 16 à 25 ans révolus), les types de certifications permettant de prétendre à ce contrat et enfin présente les points principaux : la conclusion du contrat, l’organisation de la formation, la désignation d’un tuteur, la rémunération, la prise en charge. Une aide à la fonction tutorale est également prévue.

Contrat d’apprentissage :

Le document détail les publics (généralement jeunes de 16 à 29 ans révolus), les types de certifications permettant de prétendre à ce contrat et enfin présente les points principaux : la conclusion du contrat, l’organisation de la formation, la désignation d’un maître d’apprentissage, la rémunération, la prise en charge. Une aide à la fonction de maître d’apprentissage est également prévue.

Pour les tuteurs et les maîtres d’apprentissage des formations existent et peuvent être prise en charge.

Enfin, si vous souhaitez accompagner un salarié vers un diplôme ou une certification, plusieurs dispositifs existent :  la PRO-A et la VAE.

La PRO-A

La promotion ou reconversion par alternance (Pro-A) remplace la période de professionnalisation depuis le 1er janvier 2019. Nouvelle modalité de formation en alternance visant une qualification reconnue, elle favorise l’évolution professionnelle des salariés.

Le document détail les publics, les types de certifications permettant de prétendre à ce contrat dispositif (accord de branche) et enfin présente les points principaux : l’organisation de la formation, la désignation d’un tuteur, et la prise en charge.

La VAE

Une action de VAE n’est prise en charge qu’à la condition que le salarié engagé dans la démarche bénéficie d’un dispositif d’accompagnement. Le barème de prise en charge intègre : les frais de procédure et d’accompagnement.

L’Opco EP propose un accompagnement via la plateforme e.VAE.

Articles aléatoires

COVID-19 : télétravail

Le ministère du travail a actualisé le 9 novembre dernier son questions-réponses sur le télétravail en période de covid-19. Le ministère précise que dans des circonstances exceptionnelles telles que celles résultant du risque épidémique, la mise en place du télétravail participe ainsi des mesures qui peuvent être prises par l’employeur pour

Lire l'article »

Articles Populaires

Articles récents

Revue de presse SNPCC

Archives par mois

Consultez nos anciennes publications !

Photos et résultats CFT 2019

Newsletter

Newsletter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE