VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC

41 années d’existence, de promotion, de sensibilisation et de défense des professions de la filière canine et féline. Les métiers du chien et du chat nécessitent des compétences associées au plaisir de travailler avec les animaux. Notre représentativité permet au SNPCC de participer au Dialogue Social et ainsi échanger avec les Partenaires Sociaux dans les différentes commissions liant les chefs d’entreprise et leurs salarié(e)s.

Le défaut de conformité sonnera-t-il le glas pour les éleveurs de chiens et de chats ?

Certes, le SNPCC a obtenu l’abandon du délai de présomption d’antériorité à la vente. Peu importe ! Les procès perdus par les éleveurs ne tiennent pas compte de cela et les juges décrètent que dès lors que le défaut est “génétique” il est antérieur. Le fait que nous parlions d’un être vivant et non pas d’une table n’a aucune importance. Malgré un amendement déposé à notre demande et alors que nous travaillons toujours et encore à faire retirer les animaux de compagnie du dispositif du défaut de conformité, un nouvel arrêt de la cour de cassation vient nous enfoncer encore un peu plus.

Un premier arrêt indique que les animaux de compagnie, sont des « biens » comme les autres, et que le code de la consommation leur est applicable. Un deuxième arrêt décrète que, si le code de la consommation est applicable, l’article du code de la consommation concernant le remplacement du « bien » ne s’applique pas. Un nouvel arrêt décrète que, si le code de la consommation est applicable, l’article du code de la consommation qui précise que le défaut doit être antérieur à la vente ne s’applique pas (malgré un certificat vétérinaire attestant de la conformité à la vente) ; l’article disant que le bien doit être conforme à l’usage attendu visé au contrat (et donc la destination) n’est pas applicable non plus. Pire encore et si cela est possible, le juge considère que le fait d’être un chien inscrit au L.O.F. impliquerait l’aptitude à la reproduction !

Si nos résumons… la seule chose qui nous soit applicable c’est l’application du code de la consommation réduite au simple fait de pouvoir être assignés au tribunal. Nous sommes la seule profession où le droit ne donnerait aucune équité de traitement ! La seule profession où un juge considère qu’une partie a tous les droits et l’autre aucun. Vous avez dit « Liberté, Égalité, Fraternité » ! Femmes et Hommes de loi, revoyez votre copie !

Le SNPCC ne baissera pas les bras et nous comptons bien convaincre les décideurs actuels de l’ineptie de telles décisions.

Anne-Marie LE ROUEIL

Présidente SNPCC

Articles aléatoires

LES VISITES DES LOCAUX

Les deux visites des locaux par le Vétérinaire Sanitaire étaient une préoccupation pour beaucoup tant dans sa réalisation que dans l’iniquité qu’il y avait au regard de mêmes obligations dans d’autres filières. Dans le cadre de nouveaux travaux visant à harmoniser les textes et notamment l’arrêté du 03 avril 2014

Lire l'article »

Formation professionnelle des artisans – article 39

Le compte personnel de formation (CPF), qui existe pour les salariés depuis 2015, pourra aussi bénéficier aux travailleurs indépendants à partir de janvier 2018. (Loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels) Source CNAMS Septembre

Lire l'article »

Covid-19 – FAFCEA

En raison de la crise sanitaire et dès à présent, des mesures d’assouplissements techniques sont mises en œuvre par le FAFCEA. Vous trouverez ci-dessous une synthèse de ces dernières : Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, les Pouvoirs publics ont décidé la fermeture des établissements recevant du public (ERP)

Lire l'article »

Articles Populaires

Articles récents

Archives par mois

Consultez nos anciennes publications !

Photos et résultats CFT 2019

Newsletter

Newsletter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE