Fin des arrêts dérogatoires Covid
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC

42 années d’existence, de promotion, de sensibilisation et de défense des professions de la filière canine et féline. Les métiers du chien et du chat nécessitent des compétences associées au plaisir de travailler avec les animaux. Notre représentativité permet au SNPCC de participer au Dialogue Social et ainsi échanger avec les Partenaires Sociaux dans les différentes commissions liant les chefs d’entreprise et leurs salarié(e)s.

Fin des arrêts dérogatoires Covid à compter du 1er février 2023

Un décret publié au Journal officiel du 28 janvier 2023 met fin, à compter du 1er février 2023, à la délivrance d’arrêts de travail dérogatoires aux assurés se trouvant dans l’impossibilité de continuer à travailler, y compris à distance, en cas de contamination par le covid-19.

Pour rappel, le mécanisme des arrêts de travail dérogatoires a été mis en place au début de la crise sanitaire, pour freiner la circulation du virus et inciter les personnes positives, ou susceptibles de l’être, à s’isoler.

Ce mécanisme leur permettait, si elles ne pouvaient pas télétravailler, d’être placés en arrêt maladie, en bénéficiant des indemnités journalières maladie. Ces arrêts, établis par l’assurance maladie après une simple déclaration en ligne, étaient indemnisés sans vérification des conditions habituelles d’ouverture de droits et sans délai de carence, et n’étaient pas pris en compte dans les durées maximales de versement des indemnités journalières.

En ce qui concerne les salariés, ils bénéficiaient de l’indemnisation complémentaire « employeur » prévue par le code du travail, à des conditions dérogatoires (pas de condition d’ouverture des droits, pas de délai de carence, pas de condition d’ancienneté, etc.).

Depuis le 1er janvier 2023, les arrêts de travail dérogatoires étaient déjà restreints aux cas de contamination au covid- 19, établie par un examen inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale (test PCR, test antigénique).

Il est mis fin aux arrêts de travail dérogatoires pour les arrêts de travail prescrits à compter du 1er février 2023.

Désormais, les salariés et assurés sociaux contaminés au covid-19 relèvent des règles de droit commun en matière de prescription et d’indemnisation des arrêts de travail.

Par ailleurs, dans un communiqué du 28 janvier 2023, la Direction générale de la santé (DGS) a indiqué qu’à compter du 1er février 2023, « conformément aux recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) », l’isolement systématique pour les personnes positives au Covid-19 n’est plus requis. Il n’est également plus obligatoire de réaliser un test de dépistage au 2e jour de la notification du statut de contact pour les personnes contact asymptomatiques.

La DGS souligne cependant que comme pour toute maladie à infection respiratoire aiguë, il reste fortement recommandé aux personnes testées positives au Covid-19, ainsi qu’aux personnes ayant été exposées à une personne contagieuse et susceptibles de développer la maladie, de respecter les gestes barrières, de se faire tester et d’éviter le contact avec les personnes fragiles.

À compter du 31 janvier 2023, il est mis fin au téléservice « Contact Covid » de l’Assurance maladie, qui permettait l’identification et la prise en charge des personnes malades du Covid-19 et des cas contacts.

Source : CNAMS – Janvier 2023

Fin des arrêts dérogatoires Covid à compter du 1er février 2023

Articles aléatoires

DGCCRF

Enquête 2022 – DGCCRF

Dans le courant de l’année 2022, une enquête a été menée par les services de la DGCCRF dans les établissements proposant des services pour les animaux de compagnie en Auvergne

Lire l'article »

Articles Populaires

Articles récents

Revue de presse SNPCC

Archives par mois

Consultez nos anciennes publications !

Informations sur le CFT 2021 !

Newsletter

Newsletter

PARTAGER CET ARTICLE