VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC

41 années d’existence, de promotion, de sensibilisation et de défense des professions de la filière canine et féline. Les métiers du chien et du chat nécessitent des compétences associées au plaisir de travailler avec les animaux. Notre représentativité permet au SNPCC de participer au Dialogue Social et ainsi échanger avec les Partenaires Sociaux dans les différentes commissions liant les chefs d’entreprise et leurs salarié(e)s.

Prolongation du crédit d’impôt pour congé des exploitants

La présence permanente des exploitants est souvent essentielle au fonctionnement des exploitations agricoles. Dans ce cas, ils peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt sur les dépenses engagées pour assurer leur remplacement temporaire durant leurs congés.

La loi de finances pour 2017 a prolongé le dispositif pour 3 ans, soit jusqu’au 31 décembre 2019.

Conditions d’éligibilité

Le crédit d’impôt pour remplacement de l’exploitant concerne les personnes physiques – exploitants individuels ou associés de société de personnes – fiscalement domiciliées en France, dont les revenus sont imposés dans la catégorie des bénéfices agricoles (BA).

Il bénéficie aux exploitants dont l’activité requiert leur présence quotidienne sur l’exploitation.

Les dépenses éligibles au crédit d’impôt sont le salaire et les charges sociales liées au remplacement temporaire pour congé annuel de l’exploitant.

Montant du crédit d’impôt pour congé des exploitants

Le crédit d’impôt est égal à 50% des dépenses engagées pour le remplacement du chef d’exploitation, dans la limite de 14 jours de remplacement par an.

Le coût d’une journée de remplacement est plafonné à 42 fois le taux horaire du minimum garanti – 3.54 € pour 2017. Le montant du crédit d’impôt ne peut donc pas excéder 73.92 € par jour.

Pour un Gaec – groupement agricole d’exploitation en commun – le plafond est multiplié par le nombre d’associés que compte le groupement, dans la limite de quatre. Le plafond dont bénéficie un associé de Gaec ne peut toutefois pas excéder celui d’un exploitant individuel.

Utilisation du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt doit être imputé sur l’impôt sur le revenu dû au titre de l’année au cours de laquelle les dépenses ont été engagées, après les prélèvements obligatoires et les autres crédits d’impôt.

L’excédent est restitué si le montant de l’impôt est insuffisant pour imputer la totalité du crédit d’impôt.

Source – Avril 2017

Articles aléatoires

La TVA sur les horodateurs de parking est elle déductible ?

Tout dépend du type de parking. Ainsi, aucune TVA ne peut être récupérée au titre des redevances payées pour le stationnement sur les voies ouvertes à la circulation publique, notamment le long des trottoirs. En revanche, la taxe supportée à l’occasion de stationnements dans des parcs publics de stationnement (fermés

Lire l'article »

Accessibilité des ERP de 5ème catégorie : Dossier Ad’AP simplifié et suivi de l’avancement de l’Ad’AP Rappel vigilance arnaques

L’accessibilité des établissements recevant du public – ERP de 5ème catégorie (les commerces et l’artisanat de proximité) fait de nouveau l’objet d’une actualité réglementaire, avec la publication récente de 2 arrêtés relatifs aux Ad’AP (agendas d’accessibilité programmée) : l’un portant sur le dépôt d’un dossier simplifié pour les commerces de

Lire l'article »

Articles Populaires

Articles récents

Archives par mois

Consultez nos anciennes publications !

Photos et résultats CFT 2019

Newsletter

Newsletter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CETTE ARTICLE