VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC
VOUS LISEZ UN ARTICLE DU SNPCC

42 années d’existence, de promotion, de sensibilisation et de défense des professions de la filière canine et féline. Les métiers du chien et du chat nécessitent des compétences associées au plaisir de travailler avec les animaux. Notre représentativité permet au SNPCC de participer au Dialogue Social et ainsi échanger avec les Partenaires Sociaux dans les différentes commissions liant les chefs d’entreprise et leurs salarié(e)s.

Communiqué de Presse – Le SNPCC et la SPA de MONTPELLIER ont convenu d’un partenariat

Le Syndicat National des Professions du Chien et du Chat (SNPCC), en tant que syndicat représentatif est membre du groupe de travail du Conseil National d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale (CNOPSAV) Bien Etre Animal (BEA). Des réunions périodiques ont lieu sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture. Dans le cadre des travaux conduits par les membres du CNOPSAV BEA, ceux-ci ont mis l’accent sur l’importance de la création de Cellules Départementales d’aide aux éleveurs en difficulté. Le SNPCC a annoncé mettre en place un partenariat avec la SPA de MONTPELLIER afin d’apporter soutien et aide aux éleveurs de chiens et chats en grandes difficultés.

Les membres de ces futures Cellules Départementale existent dans les autres filières et sont alertées par l’administration ou par d’autres signaux rapportés par un membre à la cellule. Ces cellules seront une véritable boite à outils, multipliant les acteurs et les solutions possibles pour trouver une solution à la situation : financière, sociale, surnombre, mise aux normes, etc.

C’est dans le cadre de ces actions que le SNPCC et la SPA de MONTPELLIER ont convenu d’un partenariat pour un premier dossier concernant un éleveur ayant eu une mise en demeure de réduction d’effectifs et de mise aux normes par la DDPP de son département. Née d’une entente et d’une éthique commune, cette collaboration entre SNPCC et la SPA est une première. Aider l’Humain et les animaux dont il a la responsabilité. N’oubliez ni l’un, ni l’autre…

Le SNPCC a longuement échangé avec l’éleveur pour aboutir à une prise de conscience de la gravité de la situation face à une administration déterminée à réduire les effectifs de l’élevage. Ensemble, ils ont trouvé un compromis entre la réduction d’effectif et la capacité de conservation de certains animaux en fonction de la capacité réelle d’accueil du site. A l’issue, le SNPCC a pris contact avec la DDPP et proposé une procédure de prise en charge des animaux et des effectifs restant à l’élevage, et ce afin de permettre la suspension d’une procédure qui aurait été plus difficile à vivre pour l’éleveur.

Le SNPCC a été accueilli une première fois par la direction de la SPA de Montpellier et son équipe afin de présenter leur structure d’accueil des chiens et de réfléchir ensemble à comment faire face globalement à ce type de situation. Tant la SPA que le SNPCC ont conscience de la difficulté pour l’éleveur d’avoir a accepté cette séparation et qu’il ne s’agit en rien d’une déresponsabilisation de l’éleveur. Après divers échanges sur la situation la SPA a accepté d’accueillir une dizaine de chiens âgés de 8 à 12 ans, dans le cadre de leur action « famille d’accueil, vieux chiens ».

Le SNPCC s’est également rapproché de la SACPA pour assurer gratuitement le transport des chiens de l’éleveur vers la SPA de MONTPELLIER.

C’est dans ces conditions que le 8 novembre 2016, 7 chiens ont été accueillis par la SPA de MONTPELLIER. Deux membres du SNPCC étaient présent à l’arrivée des chiens et ont réceptionné les consignes écrites de l’éleveur : alimentation, soins, etc.

Télécharger le communiqué de presse
Retrouvez d’autre communiqués de presse du SNPCC

Articles aléatoires

Articles Populaires

Articles récents

Revue de presse SNPCC

Archives par mois

Consultez nos anciennes publications !

Photos et résultats CFT 2019

Newsletter

Newsletter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

PARTAGER CET ARTICLE